home    À LOUER


À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II
À la découverte de Lachine II

À la découverte de Lachine II

– 760, Rue Notre-Dame, Lachine


––

La Chine possède un charme incomparable pour les résidents du Vieux Lachine : Les espaces verts et les parcs sont abondants le long du fleuve et de vieilles maisons pittoresques offrent un lieu historique très important dans l’histoire du Québec.

« Depuis 1805, on a construit une bonne route garnie de barrières depuis Montréal jusqu’au village de La Chine. Cet espace présente une grande variété, et des points de vue très romantiques : à un mile ou deux de la ville la route monte sur une colline escarpée et se prolonge sur une chaine élevée pendant plus de trois milles. De cette hauteur, les habitants de La Chine… (qui empruntent ce chemin)… jouissent d’une superbe vue des champs cultivés en dessous, du rapide St Louis, des iles du St Laurent, et des différents bois de la rive opposée.

La Chine est le village le plus important de toute l’ile, centre de tout le commerce entre la haute et la basse province mais aussi avec le pays du nord-ouest. Il est composé d’une 20aine de maisons habitées et de nombreux magasins qui appartiennent aux marchands. Depuis le mois de mai jusqu’au mois de novembre, les bateaux des différentes parties du Haut Canada y arrivent et partent continuellement donnant au village toujours beaucoup d’activité et d’occupation. »

Source : Extrait de la « Description topographique de la Province du Bas Canada, avec des remarques sur le Haut Canada, et sur les relations des deux provinces avec les Etats Unis d’Amérique », oeuvre de Joseph Bouchette, 1815.

Une initiative de l’Arrondissement de Lachine
Produit par UMA, La Maison de l‘image

Remerciements :

Hélène Lamarche - François Morrissette
- Société d’Histoire de Lachine (Fonds Gélinas et Fonds Laberge)

Hélène Samson - Stéphanie Poisson
- Musée McCord

Gilles Lafontaine
- Archives de la Ville de Montréal

Catherine Boily
- Société de Transport de Montréal

Hélène Chartrand
- Bibliothèque des archives nationales du Québec (Photo : G. Prévost et P. Girard).


––

The discovery of Lachine II

La Chine has a unique charm for residents of Old Lachine. The many green spaces and parks that adorn the banks of the St-Lawrence and the picturesque old houses offer a historic site that is very important in Quebec history.

“Since 1805, we have built a good road lined with barriers from Montreal to the village of La Chine. This area presents a wide variety of romantic and bucolic views; a mile or two from the city the road climbs a steep hill and extends for more than three miles on a high plateau. From this height, the villagers of La Chine… (who take this path)… enjoy a beautiful view below of cultivated fields; the St. Louis rapids a little further away, the islands of St. Lawrence, and different woods on the opposite shore.

La Chine is the most important village of the whole island. It is not only the center of all trade between the Upper and Lower province but also trades with the entire Northwest. It is made up of about twenty homes and many shops owned by the merchants. From May to November, boats from different parts of Upper Canada arrive and depart continuously giving the town much activity and business.”

Source : Fom « Description topographique de la Province du Bas Canada, avec des remarques sur le Haut Canada, et sur les relations des deux provinces avec les Etats Unis d’Amérique », work by Joseph Bouchette, 1815.

An initiative of the Lachine Borough
Produce by UMA, La Maison de l’image

Thank you:

Hélène Lamarche - François Morrissette
- Société d’Histoire de Lachine (Fonds Gélinas and Fonds Laberge)

Hélène Samson - Stéphanie Poisson
- Musée McCord

Gilles Lafontaine
- Archives de la Ville de Montréal

Catherine Boily
- Société de Transport de Montréal

Hélène Chartrand
- Bibliothèque des archives nationales du Québec. (Photo : G. Prévost et P. Girard)